Partagez|

Guess who's there ? Élé ! :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Guess who's there ? Élé ! :D Jeu 22 Mar - 19:03

CREDIT. ici.


« Éléonore A. Davis »

f t . c é l é b r i t é
Âge : écrire ici. ♣ Sang : Mêlé ♣ Année : 5eme ♣ Maison à Poudlard : Serdaigle ♣ Baguette : 25,3 centimètres, bois d'if, coeur. ♣ Patronus : lionceau ♣ Épouvantard : sa soeur, morte ♣ Capacité spéciale : aucune. ♣ Métier envisagé : médicomage. ♣ Dans le miroir de Rised je vois : sa soeur, à ses côtés, elles rigolent

« le miroir de risèd. »

si tu devais choisir entre la résistance et le camp de Voldemort : écrire ici.
si tu étais un sortilège, lequel serais-tu : Avis
si tu étais une potion, laquelle serais-tu : Babillage
plutôt courageux ou malin :courageuse
plutôt whisky pur feu ou bierreaubeurre : whisky pur-feu
plutôt chocogrenouilles ou dragées surprises : chocogrenouille , et de loins ! :O
tu es anti-potter ou anti-voldemort : écrire ici.

« le sorcier qui est en toi. »

Explosive est surement le qualificatif qui la décrit le mieux. Prête à tout, elle fonce sans hésiter pour obtenir ce qu'elle veut. Elle est quelqu'un de très orgueilleuse. Elle accepte mal de ne pas avoir raison et elle est très têtue. Elle s'obstine beaucoup. De plus, elle a du mal à pardonner, ce qui , mêler à son orgueil démesuré, fait en sorte que cela peut prendre des mois, même voire des années avant qu'elle reparle avec quelqu'un avec qui elle s'est chicaner. Et c'est rarement elle qui fera les premiers pas. Éléonore n'a pas peur de dire haut et fort son opinion. Elle a le pardon extrêmement difficile. Pourtant, c'est quelqu'un qui est très facile d'approche. Sa joie de vivre et son sourire sont contagieux. Elle n'est pas quelqu'un qui va s'attacher vraiment au gens, par contre. Elle peut sembler t'adorer, tenir à toi, mais dans le fond, ceux à qui elle tient vraiment ne se compte que sur une main. Toujours partante pour de nouveaux défis, elle se met parfois, même souvent, dans le trouble. Étrangement, une qualité qu'elle a qu'on ne penserait pas qu'elle pourrait avoir, c'est le fait qu'elle soit studieuse. En effet, pour elle, réussir à l'école est très important. Eleonore est très impulsive, elle réfléchit rarement avant d'agir. Elle suit son instinct. Elle adore jouer, s'amuser est très important pour elle. De plus, Éléonore adore la musique. Elle aime absolument tout, en jouer, en chanter, en écouter. Elle préfère jouer du classique, chanter du rock et écouter du pop. Elle est un peu spéciale, en effet. Elle aime beaucoup être en groupe. Mais parfois, elle a besoin de ses moments de solitude, et alors là, il faut pas la déranger.

« la pensine de vos souvenirs précieux. »

Cher journal,
je t'ouvre enfin. Après tant d'année que j'ai passé à te regarder, à me demander de quoi je pourrait bien te parler, le temps est venu. Par où commencer... Par le commencement j'imagine ! Et puis si je me relis dans trente ans, il faudrait bien que je puisse tout mettre mes idées en ordre. Donc commençons du début.

Moi, c'est Éléonore Alix Davis. J'aime pas vraiment mon premier prénom. J'aime mieux Alix. J'ai une soeur jumelle. Mais je ne lui parle plus. J'ai deux parents. Un père moldu, Charles Davis, et une mère sorcière, Elizabeth Adkin. Mais je ne leur parle plus. Je vis chez ma tante et mon oncle. Il faudrait peut-être que je te raconte, cher journal, pourquoi je ne vis plus avec eux et surtout, pourquoi je ne leur parle plus.

Au début , tout allait bien. je vivais une enfance heureuse avec mes deux parents et ma soeur. Nous n'étions ni trop pauvre, ni trop riche. La classe moyenne quoi. Ma soeur et moi, on faisait les 400 coups ensemble, on s'entendait trop bien. Même que la plupart du temps, nos parents étaient énervés à cause de ça. J'ai toujours été un peu plus proche de mon père que de ma mère. Le contraire pour ma soeur. Mais mon père, disons que ce n'était pas lui qui portait les culottes dans leur couple. Il était calme, réservé, il se prononçait rarement sur un sujet. Ma mère, c'était le contraire. Toujours le mot sur tout. On dirait qu'elle se prononçait pour deux tout le temps. C'est pour ça que je m'entendais moins bien avec elle. On était tout le temps en désaccord. De plus, elle ne semblait pas vraiment m'aimer... En fait je crois qu'elle aimait ma soeur et que moi j'étais juste là, comme une décoration, qui servait à rien et qui ne valait rien pour elle. Et à vrai dire, ma soeur a toujours été la petite préférée. Quelle enfant parfaite hein ? Elle était sage, elle obéissait à papa et maman. Ils étaient fière d'elle. Moi je n'étais que la petite qui voulait trop se faire voir. Que la petite de qui on a honte en public... C'est peut-être ça aussi qui à causé mon éloignement de ma soeur. Et puis... seul mon père arrivait à me calmer et à me faire taire. Avec lui, j'ai jamais eu besoin de dire quoi que ce soit pour qu'il me comprenne. En tout cas. Maintenant ce n'est plus comme ça.
Justement, la honte en public. Voilà le sujet de ma dispute avec ma famille. On faisait les courses. J'avais 10 ans. On était là, ma mère, moi et ma soeur. On a rencontré quelqu'un , un collègue du bureau de ma mère. Moi, je ne le connaissais pas, ma soeur non plus. Ma mère s'arrête pour lui parler. Après un bout de temps, le monsieur se rend compte que , bah on est là derrière ma mère, à l'attendre. Il nous a souri et à demandé à ma mère qui on était. Elle présenta ma soeur. Et moi, elle me nomma comme étant ''l'autre''. Étant excessivement orgueilleuse, je ne l'ai pas du tout pris et j'ai piqué une de ses crises ! Ma mère s'était mise à me crier après, comme quoi je lui faisais honte devant son collègue. Elle n'arrêtait pas de s'excuser. Pas à moi. Pas de m'avoir crier dessus. Non elle s'excusait de mon comportement. Elle disait que j'étais tout le temps comme ça, que j'étais devenue incontrôlable. Je regardais ma soeur et mon père. Mon père ne disait rien, comme d'habitude... et ma soeur... elle prit le bord de ma mère. Elle commença à me dire d'agir plus sagement, que ça ne servait à rien de m'énerver. Elle est même aller jusqu'à dire que maman avait raison de dire que je leur faisais honte. À partir de là, plus aucun son ne sortit de ma bouche. Je regardais à tour de rôle mon père et ma soeur. Tous les deux rangés du côté de ma mère. Je hurlais pour la dernière fois : et bien si je vous fait si honte que ça, adieu
J'ai tourné les talons et je suis partie. J'ai plus jamais reparler à quiconque. Et ça fait quand même 6 ans de cela. En arrivant chez moi, j'ai pris tout ce que je possédait, vêtements, livres, bijoux, poster, bref tout et je partis. la première place où j'atterri c'était chez mon oncle et ma tante. C'est là que je suis encore aujourd'hui. Je n'ai pas reparler à ma soeur. D'ailleurs on est pas dans la même maison elle et moi, et c'est tant mieux comme ça. Si on nous mélange, si on m'appelle Eva, je devient froide et distante.

Quand j'étais chez mon oncle et ma tante, j'avais une cousine. Elle était beaucoup plus jeune que moi. Du genre une dizaine d'année plus jeune. Sauf qu'elle avait la santé vraiment fragile. J'ai toujours adorée cet enfant. Un jour, alors d'une de ses nombreuses visites à l'hôpital, on lui diagnostiqua le cancer, phase terminale. Oui, mon oncle et ma tante, c'était ceux du côté de mon père donc ils sont moldus. J'avais alors 10 ans. Durant tout le séjour de ma cousine au soins palliatif (endroit dans un hôpital moldu ou les gens ayant la maladie de ma cousine allait, pour mourrir), je la veillai. Je parlais souvent avec les infirmières, ma cousine étant souvent endormie lors de mes visites. C'était plutôt étrange, si on comparait avec sainte-mangouste, par exemple. Malheureusement, ma cousine n'a pas survécu, elle est morte deux semaines avant mon entrée à Poudlard.

Sinon je suis rentré à Poudlard quand j'avais 11 ans, cher journal. C'est vraiment le meilleurs endroit que j'ai vu de ma vie. Je n'ai pas à me plaindre de quoi que ce soit, c'est vraiment parfait. Mon oncle et ma tante on comprit que je ne voulais plus jamais retourner chez moi, et ils m'ont accepter chez eux. Je suis maintenant heureuse. De moins... ma soeur me manque parfois, ma cousine aussi. Mais jamais je ne pourrais oublier ça.

« le moldu qui se cache. »

ton prénom ou/et pseudo : Lauee
ton âge : 16
comment as-tu découvert Amortencia : Ella :) et opale ! :D
le mot de passe pour entrer dans la magie : écrire ici.
un petit commentaire : je vous aimeuh .


Dernière édition par Éléonore A. Davis le Mar 3 Avr - 1:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 141
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 28

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: WillaHOTHolland
Crédit: Superfall ♥
Schizophrénie: Le princesse cajolée AstoriaG !
MessageSujet: Re: Guess who's there ? Élé ! :D Jeu 22 Mar - 20:03

Oh bienvenue *-*
Je viens de remarquer un problème à la fichette de présentation grâce à toi, elle parle de Voldemiche T.T Donc tu n'est pas obliger de répondre à celle-là, mais manque plus que répondre aux autres, c'est ma faute >.>'
Je modifierai cela sinon vive la fin de ta fichette *-*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guess who's there ? Élé ! :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}» Knock Knock ! Guess who's there ?!» GUESS YORK FEMELLE DISPARUE DANS LE DEPARTEMENT 38» 08. I guess this is goodbye» Guess who I am - Lily
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amortencia :: Farce & Attrappe :: Vieux papiers & Archive-