Partagez|

18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 16 Juin - 20:32

Daphné et Astoria
« Nulle amie ne vaut une soeur »





Lorsque je me réveilla ce matin ma tête fut remplies d'émotions. J'étais plus qu' heureuse cela grâce à mon chéri Théo. La soirée précédente fut exceptionnelle pour moi, l'amour de ma vie m'a demandé ma main, ce que j'ai bien entendu répondu par l'affirmative. Jamais je n'aurai pensé à une telle chose mais je suis ENFIN fiancée avec le plus beau mec d' Angleterre, voir du monde.

La première chose que je voulais, fut bien entendu l'annoncé à ma petite soeur. Je me leva, mis ma robe de chambre et je couru au salon pour voir si elle s'y trouvait, mais personne. Ma mère m'expliqua qu'elle n'était toujours pas réveillée.

Ma mère me trouva joyeuse et je lui répondis que j'avais une bonne nouvelle mais qu'avant de leur annoncer, je voulait en parler à Astoria, ce que je faisait toujours depuis des années car ma petite soeur connaissait toutes mes joies, toutes mes peurs, presque tout de moi. Ma mère comprit et ne m'en demanda pas plus. J'attendis plus d'une heure avant qu' Asto ne vienne nous rejoindre et lorsqu'elle décida de montrer le bout de son nez je lui dit:

- Bonjour petite soeur, j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer, viens on va dans ma chambre.


Dernière édition par Daphné Greengrass le Sam 16 Juin - 21:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 16 Juin - 20:49

Un rêve ou un cauchemar, la guerre se trouvait entre deux eaux. Deux moments différents. Rêve, Vous-Savez-Qui n'est plus, le monde est en paix. Cauchemar, une amertume nous parviens, ce goût amer de mort, de bataille, d'horreur. J'étais sur le champ de bataille pour retrouver ma sœur, j'avais peur, mais il n'y avait pas qu'elle que je voulais voir, plus que tout je voulais le voir, Drago. Je l'ai vu, mais il ne m'a pas vu, il ne me verra sans doute jamais vraiment.

Depuis la fin de la guerre, on a pu enfin passer nos examens. J'ai eu des bonnes moyennes, juste des moyennes, alors que d'habitudes j'ai de très bon points, je ne pouvais pas avoir plus. L'envie d'étudier m'avait quitté. Mes parents ne m'en ont pas tenu rigueur. Depuis les vacances, les jours se ressemblent et je m'habitue. Rien est plus étrange que cette ressemblance. Ce matin comme les autres de vacances, j'enfile ma robe de chambre et je descend dans le salon pour prendre mon petit déjeuné.

J'y vois ma sœur et ma mère, je ne fais que croisé ma mère au final. Elle me dit bonjour et je fais de même. Elle semble avoir prit son petit déjeuné. Je ne pose pas de question, je continue mon chemin, mi réveillée, pour m'asseoir à la table du salon, à ma place habituelle depuis que je suis petite. Je regarde ma sœur dans un mi sommeil léger, mi réveillée et lui dit bonjour. Elle semble heureuse, pétillante et sautant de joie. Je lis en elle comme dans un livre ouvert surement elle aussi. On se connait tellement. Elle a une bonne nouvelle, moi je n'ai rien, j'ai encore rêvé de Drago, je ne lui dit jamais. Il marchait de dos. Surement que je ne voulais pas me réveillée et pensé encore à lui que je me retrouve dans cet état. Une douce voix, celle de ma sœur, me tire de ce sommeil et me réveille. « Bonjour petite soeur, j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer, viens on va dans ma chambre. » Je la regarde et lui souris : « Oh mais je n'ai pas encore ... déjeuné. ». Trop tard, elle me tire par la manche et m'emporte dans les escaliers pour aller vers sa chambre. J'espère que c'est important car elle sait que c'est un sacrilège de me faire loupé mon petit déjeuné. Au pire, on apporte des plateaux dans sa chambre, l'elfe fera bien cela.




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 16 Juin - 21:09

Oh mais je n'ai pas encore ... déjeuné.".

J'ai une bonne nouvelle et Astoria ne pense qu'à manger! Tant pis, elle mourra de faim! Je la tire par la manche et l'emmène dans ma chambre. Arrivé je la pousse sur le lit et lui dit:

- Assied-toi. Il faut que je te raconte ma soirée de hier. C'est inimaginable je ne m' attendais pas à celà du tout.


Astoria me regardait, elle se demandait vraiment de quoi je parlais. Mais elle ne se doutais pas que ce qui m'arrivait était au dessus de tout mes espoirs. Je ne m'y attendait pas du tout enfin j'espérais que Théo me fasse sa demande mais ne m' y attendais pas si vite.

Astoria était interloquée, elle se demandait vraiment ce qu'il se passait. Elle attendait que je lui dise tout, mais j'avais envie de la faire patienter car je sais que même si elle ne disait rien, elle s'impatientait. D'abord parce qu'elle avait faim et qu'elle voulait manger et deuxièmement parce qu'elle était curieuse et qu'elle voulait savoir pour quoi j'étais comme cela. Lorsque je vis qu'elle était au bord d'explosée, je lui dit:


- Je suis fiancée. Théo m'a demandé en mariage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 16 Juin - 21:29

Je la suivais jusque dans sa chambre, lorsque Daphné a une idée en tête impossible de l'en dissuader, du coup j'avais pris habitude de me laisser porter dans ses idées, tant que cela était soutenable. Ma sœur étant de nature raisonnable, je me laissais toujours aller cela dit. Une fois dans sa chambre, elle me poussa dans son lit, elle ne manquait pas de culot d'aller jusqu'à m'y pousser. Je remarque que sa chambre à changer depuis sa sortie de Poudlard. Elle n'est plus aussi ... verte qu'avant. « Assied-toi. Il faut que je te raconte ma soirée de hier. C'est inimaginable je ne m' attendais pas à cela du tout. ». Je la regardais interloquée. Que voulez vous que je dise, elle ne me laissait le temps de rien.

Non seulement elle m'«ordonnait» de m'asseoir alors qu'elle m'avait déjà poussé dans son lit mais en plus elle voulais se faire prier que je lui demande de poursuivre. Daphné était tellement excitée, qu'elle en devenait illogique. Cela devait être tellement joyeux pour qu'elle perde une tel raison. Je bouillonnais de rage, elle osait me faire attendre alors que j'avais faim. J’espérai pour ma mère que c'était important, car sinon elle devrait enterrer sa fille aînée plus tôt que prévu, et assister à mon procès et entrée à Azkaban, ainsi peut-être que je ne rêverai plus de Drago... Cela me ferait moins souffrir plus que je ne le suis. La réponse ne tarda pas par ailleurs : « Je suis fiancée. Théo m'a demandé en mariage. ». Mon expression ne devait pas être superbe. La bouche ouverte en « o », je regardais Daphné de façon mi-choquée, mi-heureuse. Mes yeux devait scintillé quant à eux, d'une joie intense mais d'une faible vague de tristesse, que j’espérais que ma sœur ne remarque pas de peur qu'elle n’interprète mal cela. Même elle avait la chance de se faire remarquée, je devais être maudite. « C'est merveilleux ... », fut tout ce que j'arrivais à lui dire, une once de jalousie m'avait traversée, mais je la surpassait et sautais dans les bras de ma sœur, mêlant larmes de joie et larmes de tristesse, ne laissant éclatée au grand jour que des cris de joie. Enfouissant mes sentiments négatifs qui n'était diriger que vers moi-même au fond.




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Dim 17 Juin - 12:44

Lorsque je lui eu dit que j'étais fiancée, ma soeur paraissait contente mais triste en même temps. Je ne savais quoi penser. Etait-elle jalouse? Ce n'est pas dans les habitudes d'Astoria. Aimait-elle Théo en secret? Je ne pense pas! Elle s'était toujours bien entendu avec lui mais de la à en être amoureuse cela m'étonnait quand même. Que me cachait ma petite soeur? Je me promettait d'en savoir un peu plus. C'est à ce moment là qu'Asto me sauta dans les bras en me criant "c'est merveilleux". Elle était incompréhensible!

- J'espère que tu seras ma demoiselle d'honneur quand même ?


C'était une évidence! Ma soeur devait être celle qui m'accompagnerait ce jour-là ! J'imaginais dejà mon mariage tel que je le voulais depuis toute petite et ma soeur y avait toujours eu sa place.

Astoria me regarda tristement. Qu'avait - elle ? Je pris l'initiative de lui poser la question.

- Asto qu'as-tu? Tu es triste? Tu n'es pas contente pour moi? Si tu ne veux pas être ma demoiselle d'honneur dis- le je ne t'en voudrais pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Mar 19 Juin - 16:58

Je ne savais pas si le temps jouais contre moi, ou bien si c'était le destin qui s'acharnait sur moi, autant dire que j'avais une mauvaise étoile, pourtant je n'étais pas généralement croyante de ce genre d'idée idiote d'après moi. D'ailleurs, j'avais évité soigneusement le cour de Trelawney pour ces raisons. Si je n'y croyais pas pourquoi m'y inscrire. Trelawney ... Je ne sais même pas si les trois quart de ses visions se réalise voire la totalité, je n'en suis surement pas certaine ! Les dons limitent je veux bien, mais je ne sais même pas si elle possède ce don. Je ne pense pas. Et puis, pensé à ces idioties me donnent des migraines, au moins cela a dû changer mon expression, d'une bonne façon j'espère. Je quitte alors les bras de ma soeur et la regarde. Elle me regarde assez étrangement pour une femme qui a reçut la plus belle chose de sa vie. Une déclaration n'est pas rien et une demande en mariage c'est LE rêve. Pas l'ultime but, mais c'est un rêve hors du commun alors qu'il se réalise ... Pourquoi ma soeur fait-elle cette tête ? Elle me répond alors « J'espère que tu seras ma demoiselle d'honneur quand même ? ». Là, je suis sciée. Etant sa soeur, cela est d'une logique morale que je sois sa demoiselle d'honneur. Il ne manquerai plus que cela. Je lui donnais une légère tape sur le bras et lui répondit : « Tu me prends pour qui ?! Je suis ta soeur tout de même, si tu aurais choisit une autre dame d'honneur, je n'aurais même pas été à ton mariage. Et puis tu sais, étant ta soeur c'est d'une logique que je devienne ta demoiselle d'honneur. Qui d'autre pourrait-être aussi désignée pour l'être ?! Il faut que ce soit une jolie demoiselle qui plus est, et je ne vois pas qui serais le plus apte mis à part moi pour l'être ! » C'était prétentieux. Mais j'ai toujours été comme cela elle le sait. Le seul sujet sur lequel je ne peux être prétentieuse ou même rêver ou imaginer ... lui. En parlant de lui, il sera surement invité étant un ami assez proche du futur marié et un ami de la mariée. Oh, je pense que mon visage doit tirée une drôle de mine, je me reprend alors.

Sûrement trop tard vu la tête de ma soeur. « Asto qu'as-tu ? Tu es triste ? Tu n'es pas contente pour moi ? Si tu ne veux pas être ma demoiselle d'honneur dis-le je ne t'en voudrais pas ! », ne pas vouloir être demoiselle d'honneur ? Se serait le déshonneur de ma famille que de refuser surtout venant d'un de ses membres. Et puis je suis sa sœur qui d'autre pourrait prétendre au titre ... Parkinson ? Même pas en rêve, et puis je ne suis pas sûre que Daphné s'entende aussi bien avec elle à l'heure actuelle, ou peut-être s'entend elle toujours avec. Pensez à cette fille me donne le tournis, par Merlin ! Et puis triste, le mot est faible ... Mais elle a tort sur un point, je suis, au contraire, contente pour elle. « Daph', Queenie, je suis au contraire heureuse pour toi, mais triste pour autre chose. C'est à cause de mon rêve, c'était juste étrange, à me donner des frissons de tristesse. Mais ne parlons pas de cela parlons de ton mariage. Tu as une idée pour les pochoirs ? La couleur, je verrais bien une couleur crème ou champagne. Et pour la robe, il faudra aller chez Tissard & Brodette. Pas que je n'ai pas confiance en Mrs Guipure, mais tu sais bien ce que dirais Mère si elle nous voyait aller là. ». Je la toisais alors et rajoutais pour éviter qu'elle ne s'inquiète pour moi et mon fameux rêve : « C'est ton mariage qui est plus important. Et je veux que rien ne fasse de l'ombre à ce dernier. Dis tu sais déjà qui seras le témoin de Théodore ? Faudra penser à savoir comment je pourrais m’habiller, si je dois être coordonner avec ce témoin ou non. Tu sais bien que lorsqu'il s'agit de vêtement je suis là première sur place. Tout doit être parfait. ». De plus je me connais. Si c'est pour le mariage d'une amie tout doit être parfait. Je ne répondrais plus de moi si c'était mon mariage. Et puis si ce n'est pas avec lui, je ne voudrais pas qu'il soit parfait ! Cela marquera ma déception sans doute ... Bon assez parler de lui sinon je vais en perdre des cheveux, et je ne veux pas ressembler à Oncle Thibald.




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Mer 27 Juin - 21:00

« Tu me prends pour qui ?! Je suis ta soeur tout de même, si tu aurais choisit une autre dame d'honneur, je n'aurais même pas été à ton mariage. Et puis tu sais, étant ta soeur c'est d'une logique que je devienne ta demoiselle d'honneur. Qui d'autre pourrait-être aussi désignée pour l'être ?! Il faut que ce soit une jolie demoiselle qui plus est, et je ne vois pas qui serais le plus apte mis à part moi pour l'être !

Ça c'était bien ma soeur petite peste prétentieuse mais c'est comme cela que je l'aimais, elle serait autrement je l'aimerai peu être un peu moins.

Daph', Queenie, je suis au contraire heureuse pour toi, mais triste pour autre chose. C'est à cause de mon rêve, c'était juste étrange, à me donner des frissons de tristesse. Mais ne parlons pas de cela parlons de ton mariage. Tu as une idée pour les pochoirs ? La couleur, je verrais bien une couleur crème ou champagne. Et pour la robe, il faudra aller chez Tissard & Brodette. Pas que je n'ai pas confiance en Mrs Guipure, mais tu sais bien ce que dirais Mère si elle nous voyait aller là. ».



Étrange que ce rêve. De quoi a-t-elle rêvé? Pourquoi cela l'a-elle rendu triste? Il faut vraiment que j'en sache plus. Cela me perturbait vraiment beaucoup, je n'avais jamais vu ma petite soeur comme ça, elle qui est toujours rigolote, souriante. Elle était devenue triste et maussade.

C'est à ce moment là qu' Asto me parla du témoin de Théo. C'était évident cela ne pouvait être que Drago, c'était le meilleur ami de Théo

- Asto, nous n'avons même pas encore annoncé nos fiançailles à nos parents et n'avons même pas encore de date de mariage, ne nous préoccupons pas de ça maintenant. Et puis Théo et moi aimerions organiser une petite fête pour l'annoncer à nos parents. Tu peux nous aider si tu veux? Drago sera de la partie vu que c'est le témoin de Théo.

C'est à ce moment-là que ma soeur devient blafarde. Elle était vraiment devenue bizarre.


Dernière édition par Daphné E. Greengrass le Sam 8 Sep - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Jeu 28 Juin - 16:51

Tout au long de mon monologue - dans lequel je tentais de cacher mon mal-être et surtout lui - elle m'écouta attentive et apparemment heureuse de ma réaction. Mais quelque chose chez elle me sembla étrange, elle semblait soucieuse. Je fis tout pour qu'elle ne remarque rien avec un peu de chance, j'y arriverai. De plus je n'aurais peut-être pas du parler de ce fameux rêve, j'avais oublié qu'elle pouvait être curieuse, en même temps, elle aime les potins c'est connu, même à Poudlard. Cela m'apprendra a tenir ma langue en sa présence, mais j'avais pris pour habitude de ne jamais lui mentir, je préfère cacher quelques trucs que de mentir. Sa réponse à mon monologue eu un début assez doux pour moi, elle ne me parla pas de mes craintes « Asto, nous n'avons même pas encore annoncé nos fiançailles à nos parents et n'avons même pas encore de date de mariage, ne nous préoccupons pas de ça maintenant. Et puis Théo et moi aimerions organiser une petite fête pour l'annoncer à nos parents. Tu peux nous aider si tu veux? Drago sera de la partie vu que c'est le témoin de Théo. ». Il a fallut qu'elle parle de lui, je la regardais interdite, perdant mon sourire de tout à l'heure, je devais avoir un teint livide. Cela m'avait fait frissonné, mais a ma grande frayeur ce frisson était agréable mais à la fois désagréable. C'était étrange, mais bon rien que parler de lui m'était étrange.

Je la regardait et me repris alors voyant son visage. Je tentais alors de lui dire « Une petite fête, hein ? Tu rigole ? A moins que ce ne soit, la "petite fête" familial avant "la" fête d'annonce officielle des fiançailles, là je comprendrai. Je pense que pour cette ... petite fête, juste du vin rouge, celui des elfes suffira, tandis que pour la véritable soirée, un champagne. Je pense que ce serait bon, j'aurais du travail et pour cette petite fête, invitons Théodore et ses parents alors, comme cela vous auriez la bénédiction des deux parents présents soit les nôtres et les Nott. ». J’omis volontairement de parler des invités de la grande fête qui constituera du gratin des sang purs encore debout et surement d'autres personnes selon l'usage. Une fête et un mariage changeront les idées de chacun sans doute ... Je m’efforçais de ne pas parler de Drago. Il valait mieux éviter le sujet, je ne pense pas que cela se remarquerai, enfin j’espérais.




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 8 Sep - 16:17

Je ne sais pas si c'étais parce qu'elle était malade mais ma soeur avait vraiment le teint blafard, elle me faisait vraiment peur. Elle avait l'air d'être intéressé par la fête pour mes fiançailles mais en même on aurait dit qu'elle était triste. Je ne savais vraiment pas quoi penser.

- Théo et moi préférerions ne pas faire de grosse fête, la famille, les amis, les témoins, c'est tout. Drago a proposé de nous aider si on avait besoin.


Et voila bingo dès que je prononce le nom de Drago, elle change de tête. Qu'est ce qu'elle a?

Je me mit à réfléchir...

Cela ne pouvait pas être possible ? Oui ? Non ce n'était pas possible... A moins que...
Cela ne pouvait être que cela soit Asto était amoureuse de Drago, soit il s'était passé quelque chose entre eux et qu'elle ne m'en a jamais parlé.

Mais si c'était le cas, pourquoi ne m'en a-t-elle pas parlé? Je suppose que si il s'était passé quelque chose entre Asto et Drago, Théo aurait été mis au courant.

Il n'y avait qu'une seule solution Astoria était amoureuse de Drago. Mais pourquoi garde-t-elle ca pour elle? Devais-lui demander? Lui poser la question?

Non si elle voudrait m'en parler elle l'aurait dejà fait et puis non tant pis je m'entendis lui dire:

- Toi tu es amoureuse de Drago... Ne nie pas surtout, j'en suis persuadée. Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Sam 8 Sep - 16:48

Misère était bien le mot caractérisant la situation qui venait de s'abattre sur moi. Pourquoi ne pouvais-je pas évité autant que possible cette personne, et le pire c'était lorsque j'entendais mon « adorable » soeur me dire d'un ton simple : « Théo et moi préférerions ne pas faire de grosse fête, la famille, les amis, les témoins, c'est tout. Drago a proposé de nous aider si on avait besoin. ». Je ne saurai dire si c'est mon léger sursaut ou mes poils qui se sont hérissée, ou encore le teint que j'avais à l'entente de ce prénom, qui m'est à la fois douloureux et tel un doux sons, qui à fait tiquer ma sœur. Mais elle n'est pas idiote. C'est normal, c'est ma sœur ! Je tortillais légèrement mes doigts, tentant de calmer mon angoisse.

J'entendis alors, un léger son carillonnant me dire : « Toi tu es amoureuse de Drago... Ne nie pas surtout, j'en suis persuadée. Pourquoi ne m'en as-tu pas parlé? ». Pourquoi fallait-il que cela tombe sur moi ? Etais-je maudite à ce point ? Pourquoi ? Merlin, Morgane, Salazar, que vous ai-je fait ? Est-ce parce que je me suis mise du côté ... Non de mon côté, pas celui de Saint-Potter ! Bien que je lui en suis reconnaissante pour son intervention auprès de la famille Malefoy, mais soit ... J'en reviens encore à lui, toujours. Drago ... Malefoy. Arf, et l'entendre de la bouche de ma sœur me déchire d'avantage le cœur, me le lacère de toutes parts. J'aurais dû m'y attendre, c'était évident. Ma soeur a toujours aimé Théo, et « lui » c'est son meilleur ami, qui d'autre aurait pu prétendre à cette place de témoin pour Théo ? Blaise, c'était un second choix, mais cela m'aurait arrangé. Je m'entends bien avec Blaise, bien qu'il soit plutôt dragueur, lui remettre les pendules à l'heure m'amuse j'avoue, mais pas lui ...

Je n'ai pas le choix que de lui dire la vérité, sinon, elle ne me lachera pas, je l'a connais. Elle va me bassiner avec cela jusqu'à la soirée et serai capable de lancé le sujet devant l'intéressée, pour être sûre de voir ma réaction quant à mes sentiments. Elle sait très bien comment les faire ressortir. Il n'y a qu'elle pour y arriver. J'ai toujours eu cette faculté dont j'ai hérité de père à ne pas laisser transparaitre mes vrais sentiments. Mais, je ne suis pas infaillible, seule une personne ... et demi, peut briser ce masque que je peux avoir, Daphné et lui ... Aller savoir ? Je ne sais jamais trop où me placer avec lui. Je ne lui ai parler que deux fois et je suis des plus maladroites en sa présence alors que je n'avais jamais été maladroite avant. « Amoureuse ... Mais non voyons, je ne ... je ... Je ... », je m'arrêtais, alors bégayant légèrement et m'attirant les éclairs foudroyant que me lançais Daphné. Je me ratatinais légèrement sur place. Je m’efforçais de reprendre de ma superbe. Et relevait les yeux vers elle. « Tu m'énerve là ... Je n'ai pas besoin de répondre, étant donné que "qui ne dit mot, conscent". Donc tu as ta réponse. Tu peux te moquer, je t'en prie ... Je suis tombée amoureuse du pire qui soit. De celui qui ne posera jamais les yeux sur moi, je ne suis peut-être pas un si bon partit pour monsieur Malefoy et je sais que je devrais passer ce sentiment, mais depuis le temps que je l'ai, je m'en sens ... incapable. ». Incapable ... Ce mot me fit frissonner. Je détestait ce mot. J'aimais Drago, maintenant, ma sœur le savait ... Autant j'appréhendais sa réaction, de moquerie peut-être ou encore de pitié. Et je pense que je préfèrerai mille fois celle de moquerie, je refuse qu'elle compatisse ou quoi que ce soit.




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Lun 10 Sep - 19:16

Ma soeur amoureuse de Drago je n'en revenait pas... Pas que je n'aimais pas Drago, c'était un garçon bien sympathique, quelque un peu étrange mais pas du tout compatible avec Astoria.

Drago était quelqu'un de mystérieux, provocateur, narcissique et qui plus est un ancien mangemort. Ma soeur, elle était tout le contraire quoique, elle avait un point commun, elle était quelque peu provocatrice quand elle l'avait décidé.

Ma soeur avec un ancien mangemort je ne pouvais pas le supporter... D'accord je fréquentais Drago, d'accord c'était le meilleur ami de Théo mais je ne pouvais pas supporter l'idée que ma soeur était amoureuse de lui.


Mais lorsque ma soeur me dit: Tu m'énerve là ... Je n'ai pas besoin de répondre, étant donné que "qui ne dit mot, conscent". Donc tu as ta réponse. Tu peux te moquer, je t'en prie ... Je suis tombée amoureuse du pire qui soit. De celui qui ne posera jamais les yeux sur moi, je ne suis peut-être pas un si bon partit pour monsieur Malefoy et je sais que je devrais passer ce sentiment, mais depuis le temps que je l'ai, je m'en sens ... incapable. » je la comprenait, elle même savait que Drago n'était pas fait pour elle mais je ne pouvais pas la laisser comme ca, triste.


Tu sais Asto, tu ne saurais pas savoir ce qu'il ressent pour toi, vu que tu ne lui a jamais parlé. Tu lui plais peut-être car tu sais Drago est un garçon bizarre, on ne sait jamais vraiment ce qu'il peut ressentir. Veux-tu que je fasse mon enquête?



Je la poussais à aller vers Drago alors que je n'en avais strictement pas envie. Quesqu'il me prenait. C'est mon père qui se ferait une joie, lui qui était un des meilleurs amis du père de Drago, Lucius Malefoy si ma soeur viendrait à se marier avec Drago. Il adorait les Malefoy.


Finalement ce n'est pas si mal cette petite fête pour nos fiançailles, cela te permettra de faire plus ample connaissance avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ϟ Admin & Slytherin & Commentatrice & Préfète
Messages : 698
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 28
Localisation : Cherche un cela aiderai ♥
Maison/Emploi : Serpentard

Les dessous d'Amortencia, voilà le casting !
Célébrité: Lucy Hale *-*
Crédit: VervaineLossom
Schizophrénie: La petite reine OpaleK *-*
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries Mar 6 Nov - 14:12

J'avais une étrange envie de mort ... Ce qui était inconcevable dû au fait que je risquerai de manqué à beaucoup de personne -tout du moins l'idée que j'avais- mais je ne pouvais pas. Ni même accepté l'idée même de la mort. Je préfèrerai encore m'exiler, oui voilà. En exile très loin de cette misérable place devant ma sœur. Je ne devais pas être très belle à voir, un teint surement blanc -enfin plus blanc que d'habitude-, une tête d’enterrement et j'en passe ... La tête de ma sœur vaut le détour par contre, je suis heureuse d'avoir pu la choquée à ce point, les yeux en orbite, elle semble reprendre peu à peu conscience du monde qui l'entoure. Je tremble déjà intérieurement en la voyant ouvrir la bouche pour parler ... « Tu sais Asto, tu ne saurais pas savoir ce qu'il ressent pour toi, vu que tu ne lui a jamais parlé. Tu lui plais peut-être car tu sais Drago est un garçon bizarre, on ne sait jamais vraiment ce qu'il peut ressentir. Veux-tu que je fasse mon enquête? » Jamais parlé, ou presque. Deux trois mots échangés, de pures politesses pour le calme parmi les familles de sang-pur. Mes parents tenaient beaucoup aux échanges entre les différentes familles 'aristocrates'. Je sais aussi qu'il serait plus qu'heureux de me jetée dans les bras d'un quelconque partis riches. Et vu qu'à l'inverse de ma sœur qui a trouvé -très bien trouvé ?- son bonheur, moi comme je n'ai pas trouvé les négociations vont allée bon train. Les sourires commerciaux vont fusées. J'aurais voulu un mariage d'amour comme elle, mais je n'aurais pas cette chance, je devait trouvé avant ma sortie de Poudlard et je n'ai rien, si ce n'est le bout de papier qui me sert de diplôme.

Enfin soit, mais voir ma sœur me proposer mon aide dans ce sens, me déstabilisait. Je ne savais que lui répondre, une enquête... Une enquête, il est assez malin pour savoir de quoi retourne cette enquête, c'est un ancien mangemort après tout. Rien que cette pensée me donna des frissons. J'étais tombée mal ... Je ne savais pas encore ce que mon avenir traçait et j'avais peur. Peur de ce que je pourrais avoir. « Finalement ce n'est pas si mal cette petite fête pour nos fiançailles, cela te permettra de faire plus ample connaissance avec lui. » Avec lui ... Ouais, c'est bien ce que je n'avais pas besoin, le connaître ... Oh je connaissais pas mal de choses sur lui ma soeur en serait étonnée, mais pas étonnant si on regarde bien le fait que je n'ai fait que l'observé tout ce temps ... Perte de temps ? Sans doute, vu que je ne pense pas qu'il sera un époux pour moi. Je soupirai alors : « Il apprendra a me connaître surtout, mais je doute qu'il en aille envie ... Je pense plutôt qu'il se désintéresse d'une pseudo-gamine tel que moi. Seul les adultes pourraient s’intéresser à moi, je suis encore "bonne à mariée". ». Et voilà, une petite allusion qui n'échappera pas à ma sœur, elle comprendra que je ne compte pas sur ma chance pour un mariage d'amour et pas sûre que je sois sa potentiel épouse vu que je suis celle de nombreux autres sang pur. Père doit recevoir pas mal de lettre quant à ce sujet, je me demande juste quand il m'en parlera ...




One be missing, and everything is depopulated.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pimentine.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries

Revenir en haut Aller en bas

18 juillet 1998 - Petits thés et sucreries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !» Les petits santons ;-)» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)» Un jour, les sucreries domineront le monde et je serai leur plus fidèle serviteur [en cours]» Les petits cailloux d'amour
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amortencia :: Farce & Attrappe :: Zone de RP-